La sexualité fait partie de la vie de chaque être humain, et cela, dès l’adolescence. Étant encore jeune, vous ne voulez certainement pas encore avoir de l’enfant, mais vous n’arrivez pas à ne pas céder à la tentation. Sachez qu’il existe parfaitement des solutions qui vous permettent d’éviter une grossesse non désirée lors d’un rapport sexuel inattendu. C’est la contraception. Il en existe plusieurs, laquelle faut-il choisir ?

Pourquoi utiliser la contraception ?

Faire l’amour, c’est une routine pour tout le monde. Le plus souvent, le premier rapport d’un individu se déroule à l’âge adolescent. Une jeune fille ne sait certainement pas encore comment éviter une grossesse lorsqu’elle n’a que 16 ans. Pourtant, tomber enceinte à ce moment-là n’est pas une bonne idée. Pour enfanter, une femme doit être préparée mentalement, physiquement et financièrement. D’ailleurs, à cause d’un manque de responsabilité et de précaution, de nombreuses jeunes filles tombent aujourd’hui enceintes sans y être préparées. La meilleure façon d’éviter cela, c’est d’utiliser des méthodes contraceptives convenables. De plus, étant encore jeune, une adolescente ne peut pas connaître les risques à encourir même si elle calcule bien son cycle. Pour en savoir plus, suivez le site www.sexualite-et-contraception.fr.

La sexualité et contraception, ce n’est pas un sujet qui touche seulement les jeunes, mais également les adultes. Même au sein d’un mariage, il se peut que certaines femmes ne souhaitent pas encore avoir d’enfant. Il est aussi possible qu’en atteignant certains âges, les deux partenaires ne veulent plus avoir d’enfant. C’est là que l’utilisation d’une méthode contraceptive s’impose. Cela évite également de devoir regarder son calendrier menstruel tout le temps et de calculer la date d’ovulation. De plus, un calendrier bien calculé ne met jamais à l’abri d’une grossesse, il se peut que le cycle devienne tout à coup irrégulier.

La contraception hormonale : qu’est-ce que c’est ?

La contraception hormonale existe en différents types : patch, pilule, anneau vaginal, etc. Ce sont en réalité des dispositifs qui disposent des hormones capables de bloquer l’ovulation. Les pilules restent les plus célèbres et les plus utilisées dans le monde. Pourquoi ? Parce qu’elles sont pratiques et la méthode est très simple. Il suffit de prendre une pilule par jour à la même heure et à la même date. Cependant, les pilules existent en deux sortes : celles qui sont combinées estroprogestatives et celles qui sont combinées microprogestatives. Prendre la pilule est très fiable, seulement, sachez que cela ne protège pas des IST.

Le patch est également très répandu. Il se colle sur la peau et délivre les hormones oestroprogestatives. Cependant, pour qu’il soit pratique, il faut le renouveler chaque 3 semaines. À la quatrième semaine, son utilisation n’est pas indispensable. Cela permet d’ailleurs aux règles de survenir. Si vous optez pour cette technique, faites un suivi médical une fois par an au minimum. Il faut également connaître les modalités pour l’utilisation.

L’anneau vaginal a les mêmes fonctionnalités qu’un patch. C’est un dispositif que vous pouvez placer vous-même dans votre vagin. Vous devez l’y laisser pendant 3 semaines environ. Au début de la quatrième semaine, vous devez l’enlever pour que les règles surviennent normalement. Son emploi nécessite tout de même un suivi médical régulier pour éviter les mauvaises surprises.

La contraception « barrière » : qu’est-ce que c’est ?

Si votre médecin vous déconseille d’utiliser des méthodes contraceptives hormonales à cause des effets secondaires, vous pouvez utiliser des méthodes contraceptives « barrières ». Le but, c’est seulement de bloquer le passage des spermatozoïdes à l’intérieur de l’utérus.

Il y a le préservatif masculin qui est d’ailleurs le plus accessible de tous. Vous pouvez en acheter dans les pharmacies et les grandes surfaces. Le principe est d’envelopper le pénis avec. Lorsque vous choisissez le préservatif, assurez-vous cependant qu’il est résistant. Sur le marché, vous pouvez en trouver de nombreux modèles.

Il y a aussi le préservatif féminin. Il contient une gaine non réutilisable faite en nitrile, ou parfois en polyuréthane. Sur chaque extrémité, il y a un anneau souple. Vous pouvez en acheter en pharmacie, sans que vous apportiez une ordonnance.

Quelques conseils supplémentaires

Avec la sexualité contraception, sachez que vous ne devez jamais agir seul. Vous devez d’abord en parler avec votre partenaire. Après cela, vous devez vous rendre chez un médecin spécialiste. Il va vous donner des conseils sur ce qu’il faut faire. En réalité, la consultation d’un docteur s’impose parce qu’il est possible que vous ne tolériez pas certaines méthodes contraceptives. Cela concerne en particulier les femmes. N’oubliez pas non plus que certains dispositifs nécessitent une ordonnance venant du médecin.

Dans le cas où vous penseriez que vous n’avez pas pris les meilleures précautions, vous pouvez opter pour la contraception d’urgence. Vous pouvez par exemple prendre la pilule de lendemain. Vous devez la prendre dans les 72 heures pour qu’elle soit efficace. Vous pouvez également opter pour la pose de DIU 5 jours après le rapport.