Traitement homéopathique : quels sont les avantages ?

Les maladies ou le mal-être proviennent généralement aussi bien d’une attaque interne (mode de vie malsain ou carences en nutriments) que d’une attaque externe (bactéries, virus, etc.) Dans les deux cas, l’homéopathie peut être d’une grande aide pour rétablir le système immunitaire.

Quelle est la base de l’homéopathie ?

L’homéopathie est l’opposé de l’allopathie ou médecine classique. Si cette dernière repose sur la prise de médicaments pour combattre les agresseurs (sources de la maladie), la première consiste à prendre des médicaments (à faible dose) qui provoquent les mêmes symptômes. Ces substances peuvent être de sources végétales, animales ou minérales, obtenues à partir de dilutions successives. L’élément actif est dilué dans de l’eau ou un mélange eau-alcool avant d’être utilisé. La dilution est mesurée en CH. 1 CH équivaut à une goutte de principe actif dilué dans 99 fois de son volume d’eau ou d’eau et d’alcool. Le taux de dilution joue un rôle important dans la réussite du traitement homéopathique. Pour la même souche (substance active), vous trouvez différents niveaux de dilution de 4 CH à 30 CH. L’homéopathie a été invitée par le Dr Hahnemann qui affirme que le corps humain est capable de s’autoguérir. Il suffit de stimuler l’organisme pour activer le processus d’autoguérison. En d’autres termes, l’homéopathie agit comme les vaccins. Le traitement est très vaste, incluant par exemple la phytothérapie. Elle est efficace contre bien des maux. L’homéopathie propose des remèdes divers pour aider le patient à recouvrer la santé physique comme mentale. Parmi les substances existantes, l’on peut citer le remède contre le stress, un mal qui attaque bien des personnes au quotidien.

Homéopathie : un traitement sans effets secondaires

Le traitement homéopathique repose sur la prise de complément alimentaire. Ce dernier est fabriqué à partir de souches actives qui inhibent les symptômes de la maladie. Le traitement se base sur la loi de la similitude. Autrement dit, on utilise les mêmes substances qui ont causé la maladie pour la guérir. À titre d’exemple, on utilise le venin d’abeille pour guérir les piqûres et les allergies. Quel que soit le traitement suivi, le plus grand avantage de l’homéopathie est l’absence d’effets secondaires. Ce qui n’est pas le cas avec la médecine classique. Ainsi, l’homéopathie est fortement recommandée chez les enfants et les femmes enceintes. Ces derniers, souffrant souvent de manque de fer, pourront pallier ce problème avec un traitement homéopathique. Plus besoin de prendre des fers durant la grossesse ou durant la phase de forte croissance chez l’enfant. La carence en fer peut être compensée par des granulés homéopathiques.

Quand recourir à l’homéopathie ?

L’homéopathie intervient dans le traitement de beaucoup de maladies physiques ou psychiques. Du moins, elle peut parvenir à atténuer certains symptômes. D’abord, vous pouvez retrouver le bien-être et la joie de vivre avec l’homéopathie. Beaucoup de nutriments comme le sélénium, les vitamines et les algues sont exploités en homéopathie pour combattre les radicaux libres ou le stress oxydatif. Vous pouvez prendre un antioxydant naturel sous forme de complément alimentaire pour évacuer les toxines à l’origine du vieillissement prématuré des cellules, notamment de la peau. De nombreux produits aident à mieux vivre les tracas du quotidien. L’arnica montana aide à surmonter les chocs, l’ignatia amara permet de maîtriser les angoisses et  le gelsemium permet de lutter contre le stress. Par ailleurs, l’homéopathie est efficace contre différentes maladies comme la pression artérielle et la mauvaise circulation sanguine. Mais, le traitement homéopathique est surtout reconnu pour soigner les infections saisonnières. La rhinallergy ou lergypax est prescrite ou en cas de rhume des foins. L’oscillococcinum est fabriqué avec du foie et du cœur de canard. Il est recommandé pour apaiser un état grippal.