Le Shinrin Yoku date déjà de plusieurs décennies. Il trouve son origine en Japon et se démocratise de plus en plus dans les pays occidentaux. Si pour certains pays d’Amérique, les pratiquants commençaient il y a quelques années, le bain de forêt demeure encore méconnu en France.  Toutefois, ses avantages sur la santé et l’esprit sont confirmés. D’ailleurs, il s’agit d’un concept à la portée de tout le monde.

Le principe du bain de forêt

Le Shinrin Yoku consiste à effectuer des pauses dans un coin d’une forêt. Généralement, la pratique s’accompagne de méditation. Le calme de la forêt et l’air pur vous aident à se ressourcer et à trouver la paix intérieure. Dans la nature forestière, les 5 sens peuvent travailler tout. En effet, il y a le bruit du vent, des animaux, du ruissellement, et le contact avec les végétaux. Vous pouvez faire travailler le sens du goût en mâchouillant des feuilles ou des herbes.

Le Shinrin Yoku consiste également à éveiller notre capacité naturelle à guérir et à remettre en ordre. La nature est faite pour nous aider à nous sentir bien et sain. Il est alors question de profiter du chant des oiseaux, des bruissements, des nuances de verts, du rayonnement solaire, des senteurs dégagées, du toucher des troncs et feuilles.

Il n’est pas question d’aller s’amuser dans le bois. Le Shinrin Yoku est plutôt une pratique individuelle définie comme une marche en pleine forêt sans destination. Les bienfaits se profitent lors du passage d’un endroit à un autre et des pauses sur des coins paisibles.

Les bienfaits confirmés du Shinrin Yoku

Les adeptes du Shinrin Yoku témoignent avant tout de son bienfait anti-stress. La promenade dans les bois participe à la diminution de la teneur en cortisol. Il s’agit de l’hormone responsable du stress. Avec cela, un tour dans la forêt réduit aussi ou élimine même le niveau d’anxiété. Un bain de forêt améliore le sommeil des pratiquants. Le Shinrin Yoku contribue également à l’annihilation de la fatigue. Il aide à trouver une bonne humeur et à réguler la fréquence cardiaque.

Par ailleurs, les vertus du bain de forêt en tant que médecine douce et complémentaire ont été prouvées par des médecins spécialistes. La pratique est fortement recommandée pour les personnes souhaitant se récupérer après un cancer. Ce qui n’empêche qu’il s’agit d’un itinéraire pour oublier la routine au quotidien et se revitaliser.

L’idéal est alors de se rapprocher de plus de sollicitations naturelles comme d’un ruisseau traversant des cailloux, voire même une petite chute d’eau. Il vaut mieux privilégier également les forêts avec plusieurs types d’animaux. Des écureuils qui marmonnent vont aider à trouver l’harmonie avec la nature.

D’où viennent les vertus du bain de forêt ?

En premier lieu, ce sont les phytoncides qui sont à l’origine des effets bénéfiques du Shinrin Yoku. Ils s’agissent de substances volatiles produites par les arbres. Ces molécules se démarquent par leur caractère défensif qui agit comme des antibiotiques. Libérés naturellement par les arbres sous formes de vapeurs, les phytoncides fonctionnement comme des huiles essentielles. Ces derniers atteignent les poumons via la respiration.

Il y a aussi les terpènes en second lieu. On les rencontre dans les compositions des essences telles que la térébenthine et le camphre qui se distinguent par leur effet analgésique, relaxant et anti-inflammatoire. En dernier lieu, il existe les ions négatifs qui sont générés quand on frotte les végétaux, surtout leur branche. Ces ions favorisent la production de sérotonine qui contribue à la régulation du système nerveux. Ce sont surtout ces éléments et ces molécules naturelles qui expliquent les vertus du bain de forêt.

Trouver l’endroit idéal pour tirer les meilleurs coups

Alors, afin de profiter pleinement d’un bain de forêt, il est impératif de trouver un endroit idéal. En centre-ville, par exemple, il y a les parcs avec leurs bois. Certes, ils produisent les mêmes effets, mais ne sont pas aussi satisfaisants et bénéfiques qu’une véritable forêt. Au Japon, des parcs ont été conçus spécialement pour le Shinrin Yoku. En effet, pour que les conséquences se fassent vraiment sentir, la pratique du bain de forêt doit durer environ deux heures. Des marches et des pauses seront alternées pour profiter de l’environnement et de la tranquillité des lieux.

Durant la marche, le pratiquant aura à observer ce qui l’entoure. S’arrêter à chaque fois pour contempler et respirer profondément aide à se concentrer et à se détendre. L’objectif est de se connecter à la nature pour que celle-ci nous laisse profiter de ses atouts. Il faut donc vider son esprit et de maintenir ses 5 sens éveillés. Pour ce faire, il faut laisser son téléphone et son appareil photo. On ne met pas de casques pour écouter de la musique. Le pratiquant ne doit pas être lourd avec les vêtements, il faut préférer les accessoires légers.