Santé et bien être : comment se soigner avec les plantes ?

Soigner sa rhinite allergique avec le grand plantain ou soulager sa migraine grâce à la grande camomille, c’est possible. Utiliser les plantes médicinales permet de limiter les médicaments et d’opter pour des remèdes naturels pour préserver son bien-être et sa santé.

Pourquoi se soigner avec les plantes ?

La phytothérapie est une médecine douce qui utilise les effets curatifs et préventifs des plantes pour soulager de nombreuses maladies ou affections. L’objectif est de privilégier au maximum les remèdes naturels pour intervenir sur des problèmes d’ordre quotidien. Véritable solution alternative, elle permet de limiter le recours aux traitements chimiques de la médecine occidentale. De plus, cette médecine douce a peu d’effets secondaires, elle ne soumet pas les personnes qui l’utilise à l’accoutumance. Enfin elle a une action rapide. Il est donc possible grâce aux plantes de soulager des maux comme l’hypertrophie de la prostate, les inflammations ou la rhinite allergique. La soupe d’orties est excellente pour combattre la fatigue, affronter les températures froides et les microbes de l’hiver, l’ortie contenant de la vitamine C.

Quelles sont les plantes aux vertus anti-inflammatoires ?

Il existe plusieurs plantes qui ont des vertus anti inflammatoires. Une des plus connues et des plus accessibles est sans aucun doute le curcuma. C’est une épice que l’on peut trouver sous forme de poudre et de racine. En cuisine, on le retrouve dans le curry indien. Sa teneur en curcumine en fait un allié pour lutter contre les inflammations, c’est aussi un anti-cancérigène. Il peut être appliqué en externe sur la région douloureuse par cataplasme ou sous forme de crème lors de douleurs musculaires par exemple. On peut citer aussi la racine d’harpagophytum ou griffe du diable. Cette plante pousse de façon principale en Afrique. Elle est particulièrement efficace pour lutter contre des inflammations telles que la goutte, les douleurs musculaires, les maux de dos. Elle se consomme sous forme de gélule ou de poudre.

Soulager l’hypertrophie de la prostate par les plantes

Quand un homme souffre d’une hypertrophie de la prostate, le volume trop important de la vessie rend le fait d’uriner très laborieux. De fausses envies d’uriner rendent les nuits difficiles. Le bas du dos, la bassin et le haut des cuisses peuvent être douloureux. Ce problème peut concerner de nombreux hommes car après 60 ans, 60 % des hommes souffrent de troubles de la prostate. Ce chiffre passe à 90 % après 85 ans. Les baies du palmier nain contiennent des substances appelées stérols dont les propriétés permettent de soulager les symptômes de cette pathologie. Il est possible de se procurer ce remède naturel en France. Combiner la racine d’ortie aux baies du palmier nain soulage aussi les problèmes de miction occasionnées par l’hypertrophie bénigne de la prostate.