En quoi consiste le traitement homéopathique ?

En France, plus de la moitié de la population préfère se tourner vers les traitements homéopathiques. En effet, les effets secondaires de cette technique sont minimes alors que les bienfaits sont multiples.

L’homéopathie : c’est quoi au juste ?

L’homéopathie appartient à la médecine douce. C’est une technique thérapeutique fondée par le médecin allemand Samuel Hahnemann en 1796. Elle est très appréciée partout dans le monde, car ses bienfaits sont nombreux. En général, elle est pratiquée par des professionnels de la santé ainsi que des naturopathes.

Le terme vient du mot grec signifiant « homoios » ou semblable et « pathos » ou maladie. Ce qui veut dire « traiter les maladies par les semblables ». Plus précisément, les causes de la maladie peuvent aider à la soigner et à prévenir contre une rechute.

L’objectif de l’homéopathie est de rééquilibrer l’organisme, car les symptômes (douleurs, maladies, etc.) sont des signes démontrant un déséquilibre. Traiter les symptômes n’est donc pas suffisant.

Le traitement homéopathique repose sur trois principes :

La similitude : « le semblable guérit le semblable », selon l’adage d’Hippocrate. C’est la base de l’homéopathie, à la différence de l’allopathie. Une substance peut en effet guérir à faible dose les symptômes qu’elle peut causer à forte dose L’individualisation : chaque patient doit être pris en compte différemment, car la réaction ne sera pas identique Et la dilution infinitésimale : le docteur Hahnemann a établi 2 méthodes de dilution : la dilution Centésimale Hahnemannienne (CH)et la dilution Décimale Hahnemannienne (DH). Plus tard, Semion Nikolaïevitch a conçu une nouvelle méthode de dilution « la dilution Korsakovienne ». Retrouvez sur traitement-homeopathique.com/ toute une gamme de remèdes pour lutter contre divers maux, avec des dilutions très variées

Dans quels cas recourir à l’homéopathie ?

Le traitement homéopathique est très efficace dans de nombreux domaines. Vous pouvez vous tourner vers cette alternative pour soigner un trouble modéré, pour améliorer la défense immunitaire et pour soulager les pathologies et les douleurs :

Pour perdre du poids : certains médicaments sont très appréciés pour leur effet drainant ou coupe-faim Pour soigner un rhume, un état grippal, une sinusite et d’autres maladies ORL : nez bouché, éternuement, écoulement nasal Pour compenser une carence en fer Pour résoudre une mauvaise circulation sanguine Pour améliorer la durée et la qualité du sommeil Pour soulager la diarrhée et les symptômes de reflux gastro-œsophagien Pour apaiser les douleurs liées aux poussées dentaires ou suite à une chirurgie Pour calmer les douleurs articulaires : arthrites, arthroses, etc. Pour diminuer les crises d’asthme chronique Pour soigner certaines maladies de la peau : urticaires, eczéma, etc. Pour soulager les symptômes de la ménopause et les syndromes prémenstruels Pour prévenir et guérir les migraines et les céphalées Pour lutter contre le stress, l’anxiété et la dépression

En tout cas, par mesure de sécurité, mieux vaut se rendre chez un professionnel de la santé avant de prendre un médicament  homéopathique afin qu’il puisse adapter la dose et la durée du traitement en fonction de votre état.

Bon à savoir !

Les médicaments en homéopathie sont dilués et secoués pour avoir l’effet escompté. Ils peuvent prendre plusieurs formes : sirop, sachet, granules, etc. Ils sont conçus à partir de végétaux, de minéraux, d’extraits d’animaux et même de produits chimiques, à la différence de la phytothérapie. Vous pouvez trouver sur le marché un complément alimentaire, un antioxydant naturel, un remède contre le manque de fer…

Sur l’emballage, pour la dilution, les chiffres sont évalués en CH. 10 CH signifie alors que le produit a été dilué 10 fois. Ainsi, avec un CH élevé, le produit a été dilué plusieurs fois.

Les médicaments homéopathiques sont en vente libre dans les pharmacies et les boutiques spécialisées. Même s’ils n’ont pas besoin d’une Autorisation de Mise sur le Marche ou AMM, ils doivent faire l’objet d’un enregistrement.

En France, la Sécurité Sociale rembourse 30% de certains médicaments homéopathiques. Et quelques complémentaires santé proposent un taux de remboursement plus conséquent ! Pour bénéficier d’une meilleure couverture, n’hésitez donc pas à souscrire à une mutuelle santé.