Dans quels cas faut-il faire une chirurgie du ventre ?

L’abdominoplastie ou chirurgie du ventre permet d’éliminer les excédents de peau et graisse au niveau de l’abdomen. Certaines personnes se tournent vers cette technique après un régime raté ou une absence de changement après le sport. Mais, la chirurgie du ventre est-elle la solution à ces problèmes ? À quel moment se tourner vers cette intervention ? Découvrez les réponses dans cet article.  

Les indications d’une chirurgie du ventre 

Sachez que la chirurgie du ventre n’est en aucun cas faite pour maigrir. Elle ne traite pas l’obésité, mais consiste à retirer les excès de peau et graisse pour remodeler le ventre. Ainsi, si vous souhaitez perdre du poids, le régime et le sport sont indiqués. L’abdominoplastie n’interviendra que si un lifting s’avère nécessaire après vos efforts.

La chirurgie du ventre n’est pas uniquement réservée aux femmes. Les hommes peuvent tout aussi bien le pratiquer et obtenir des résultats satisfaisants. Il est à noter qu’elle est réservée aux personnes majeures de plus de 18 ans. La croissance doit être achevée avant de pouvoir se lancer dans cette intervention chirurgicale.

Elle est recommandée aux femmes qui ont accouché plusieurs fois et qui ont perdu l’élasticité de leur peau. Après une perte de poids importante, on observe souvent un ramollissement cutané au niveau du ventre. Le sport ne permet pas d’éliminer ce surplus alors, une abdominoplastie devra être programmée.

La chirurgie du ventre permet également de réparer les muscles au niveau de l’abdomen. Elle se fait en cas de correction de hernie ombilicale. Elle peut resserrer les muscles qui ont subi des traumatismes. Un repositionnement du nombril est possible en cas de relâchement.

Les avantages de la chirurgie du ventre 

L’obésité, la grossesse ainsi que certaines maladies peuvent altérer la silhouette. Avec la chirurgie du ventre, vous aurez la chance de retrouver une apparence harmonieuse. Adieu les débordements par-ci par-là dus à l’excès de peau qui pendait telle une invitée non désirer. Vous pourrez profiter d’un ventre plat et agréable à voir. Vos muscles seront plus toniques et ne risqueront pas de vous lâcher à tout moment.

Le relâchement des muscles, en plus d’être inesthétique, altère la mobilité. Après une abdominoplastie, ils sont remodelés pour consolider la ceinture abdominale. Puisque cette région se trouve au centre du corps, vous aurez un meilleur équilibre. Vous pourrez vous mouvoir plus facilement avec un regain d’énergie considérable.

Après une chirurgie plastique, les patients doivent parfois attendre des mois pour pouvoir admirer leur nouveau corps. Avec la chirurgie du ventre, les résultats se voient dans l’immédiat durant l’hospitalisation. Vous retrouverez un poids stable et un ventre à peu près plat après l’intervention. Toutefois, il faut attendre quelques mois pour apprécier l’aspect final de la cicatrice.

Les chirurgiens n’agissent pas seulement sur le plan physique, mais aussi psychique. Certaines personnes n’arrivent pas à se trouver belles avec un ventre qui pend. Elles trouvent leur corps disgracieux et cela entraine une baisse de moral. Une amélioration du physique va instantanément leur redonner confiance en soi. Elles seront plus épanouies dans leur quotidien. 

Les contre-indications de l’abdominoplastie

Il existe plusieurs contre-indications lorsqu’il s’agit de chirurgie du ventre. Une personne ayant un antécédent de phlébite ou d’embolie pulmonaire est souvent exclue, car elle a un haut risque de complications.

Une femme qui vient d’accoucher ne peut pas subir une abdominoplastie dans l’immédiat même si son ventre est relâché. Une attente d’environ un an est conseillée pour qu’elle puisse retrouver un poids stable. Les résultats ne seraient pas le même si l’opération est entamée trop tôt.

Les tabagiques encourent un risque de nécrose cutanée s’ils se lancent dans cette intervention. Un retard de cicatrisation et de guérison peut aussi survenir. Afin d’éviter ces problèmes, les chirurgiens recommandent un arrêt du tabac pendant au moins 2 mois. Le patient ne doit pas fumer 1 mois avant et après l’opération chirurgicale.

La contraception hormonale est contre-indiquée, surtout pour les patientes qui ont un trouble de la coagulation et avec un mauvais état des vaisseaux sanguins. Elle doit être arrêtée environ 1 mois avant la chirurgie du ventre pour éviter la survenue d’une phlébite.

Contrairement aux idées reçues, une personne qui a une surcharge pondérale importante ne peut pas bénéficier de l’abdominoplastie. Elle ne peut se faire que lorsque le chirurgien peut palper l’excès de peau et de graisse.